Le salon de Balder

17 janvier 2014

Trois secondes

Les grains bleus sur l'artère et l'attraction féconde d'un exil incertain dans ce synapse ouvert par une heure alcaline. À peine plus qu'un vertige, des bruits de bois contre les mots, des sentiers ouverts aux trajectoires ovales, débordantes d'amplitudes à l'angle des boulevards, sous le fer réfracté des rails automatiques dirigés vers le ciel. Trois secondes d'oubli, debout sur la mappemonde...   Balder
Posté par Balderine à 08:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 octobre 2013

Opening day

Heure décente à l'ouvrage sur le cul d'un octave enrôlant dans ses sphères les passants et leurs gouttes loin du marbre timide des orbes de la suie. Entre deux lignes de fond, valse de la vase et grincement opaque d'une sirène dragué par un diamant de passage, aux abords  désenclavés de la cosmogonie urbaine. Sur la façade utérine d'un bâtiment dépeint nous écrivions si loin que nous perdions le fil de nos ressorts nomades. Livrés à leurs dérives sous les lavis lucides d'un canal à l'étiage, engendrant dans nos antres des... [Lire la suite]
Posté par Balderine à 10:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 juin 2013

Demain il fera jour...

  Dévaler l'après-midi entre deux lucarnes. Sur le tabelau de bord dans le fond d'une bouteille en plastique, de l'eau gelée.  Dans le reflet du rétroviseur, l'oeil droit et son envie étroite d'en découdre avec l'épave du père échoué en sourdine entre l'entrée du local à poubelle et les places de parking...    Balder  
Posté par Balderine à 08:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 mai 2013

Les palmiers

  Début de bruit, évènement, goutte tombée, horizontale, disparue entre les mailles des pavés de feutre. Soir ou matin... près d'une écluse à eau distillée, le bruit des trains que l'on ne voit jamais, l'appui fuyant d'une ligne d'étrave entre les pattes d'un bossoir. Au bout de la ruelle des marécages, un chien s'étonne d'être en vie dans un langage anonyme, le langage du soir, celui que l'on parle seul, face au miroir des brosses à dents.    Balder    
Posté par Balderine à 09:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 avril 2013

Des auréoles sur le canapé

ICE NETHERLANDS    C'était la porte à droite, juste après l'après-midi, j'y atteignais le placard d'une ancienne fissure, que certains avaient juchés là, un soir de mai secoué de migraines féroces. Ils, c'étaient toujours ils, ensuite le socle se mettrait à fondre, deux trois mois à la fois, nivelant l'amertume d'une pluie passagère qui ne durait pas plus, que le temps d'un chewing-gum. Les yeux troués, une femme brouette s'élimait l'endurance sur un vélo rouillé, main dans la main avec un veil oracle, leur ombre... [Lire la suite]
Posté par Balderine à 17:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 avril 2013

Panier de crabes

Tate Modern Hiver 12/13 Chat bleu sérré à la ceinture, l'écriteur sort de sa ruelle, s'immisce dans la transhumance actée d'une performance en accomplissement. Refaire cent fois le trou du naufrage, babord, tribord, rebord. Au moins ici depuis la vigie saturée on peut sentir les vagues de la foule, les ondulations, les rictus et l'odeur vive des saucisses. Cette escarmouche s'est formée entre les portes délirantes des vieux fourneaux. Des craquements, des murs, et des passeurs de silice à cheval sur les précipices sont apparus de... [Lire la suite]
Posté par Balderine à 09:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 mars 2013

Frankfurt

Photo de Stanley Kubrick Démanteler le programme, avec tous ces petits riens, ces univers factices, ces machines à croire qu'avec le temps va... tout s'échappe dans un panier aussi détectable qu'une soupière dans un hotel de Marrakech. N'y pensons plus, car en nettoyant au mieux les motoneurones, au pire en en les désincurvant des anciennes stratégies, on parvient à s'inocculer des farces et autres atrappes nigauds. Des trucs vraiment sans importance. Balder  
Posté par Balderine à 20:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 janvier 2013

Galerie

  Cycle terminée, odeur du langage et fruits de saison, la neige est stoquée dans un panier, un sas coincé entre deux hivers, une galerie des portraits, des cellules, des chambres noires, des trèfles sur le carrelage de la salle d'eau, des bruits de pas, une mise au point à couteaux tirés, la marche des chenilles, le vestibule ouvert, les gens, ils entrent, couvert de feuille, enfin prêt à s'ébrécher le silo, des mains passent dans des dos, il pleut des théories, des mots sont prononcés, ils font de l'embompoint dans les... [Lire la suite]
Posté par Balderine à 09:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 janvier 2013

Dialogue pour un mur et quelques décilitres de sauce barbecue

  Pas d'entourloupe, non, non.Des dessins ailés dans un carton sur sofa, les avez-vous retenus?Ce que je veux dire c'est qu'il n'y plus vraiment de temps à perdre..Laisseriez-vous la porte du réfrigérateur ouverte, si c'était le cas?Qu'est-ce que j'en sais de vos bâtons de réglisses...Non mais vous me prendriez-pas pour un chalumeau?Laissez-moi vous dire...Oui bien sur je les ai reconnusAvec toutes leurs alvéoles, on ne peut pas les rater.SiOui je trouve ça beau, mais faudrait pas que ça déteigne sur les autresUne boîte de... [Lire la suite]
Posté par Balderine à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 novembre 2012

Pause café

  Le marchand de graines est passé. Il à demandé s'il restait des cylindres disponibles. Mais personne à bord n'était en mesure de lui répondre. Puis il à dit « c'est comme ça que vous voyez le temps? » Mais une fois encore nous nous sommes regardés, le nez collé à nos masques, incapables d'émettre le moindre son. Alors il à quitté les lieux, puisqu'il n'y avait rien d'autre à voir. Il à circulé. Nous avons remis nos écouteurs pour ne plus entendre le bruit des moteurs. L'un d'entre nous sur l'autre rive... [Lire la suite]
Posté par Balderine à 14:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,