Le salon de Balder

27 juin 2008

entre les mondes

"T'en as pas marre toi de ce chantier, moi je vais me reposer un peu alors ne fais pas trop de bruit en secouant tes os sur ma mangeoire. Tiens je te laisse ici le marteau pour refaire le ciel, ils l'ont raté ce matin. En piquant un peu du burin sur la mélancolie des arbres tu retrouveras un peu la splendeur du décor ancestral et surtout n'oublie pas la brosse pour faire reluire les étoiles, c'est les balises de mes rêves si je ne les vois pas pendant mon sommeil je risque de ne pas retrouver le chemin du chantier" La dame... [Lire la suite]
Posté par Balderine à 21:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

27 juin 2008

VLADIMIR MAÏAKOVSKI

Je sais que l'amour l'à déjà usé.Je devine l'ennui à tant de signes.Rajeunis-toi dans mon âme.Révèle au cœur la fête du corps Extrait de La flûte des vertèbres
Posté par Balderine à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 juin 2008

SAMUEL BECKETT

M'avoir collé un langage dont ils s'imaginent que je ne pourrai jamais me servir sans m'avouer de leur tribu, la belle astuce. Je vais leur arranger, leur charabia. Auquel je n'ai jamais rien compris du reste, pas plus qu'aux histoires qu'il charrie, comme des chiens crevés. Mon incapacité d'absorption, ma faculté d'oubli, ils les ont sous-estimées. Chère incompréhension, c'est à toi que je devrais d'être moi à la fin. Il ne restera bientôt plus rien de leurs bourrages.              ... [Lire la suite]
Posté par Balderine à 20:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 juin 2008

RENE CHAR

La seule liberté, le seul état de liberté que j'ai éprouvé sans réserve, c'est dans la poésie que je l'ai atteint, dans ses larmes et dans l'éclat de quelques êtres venus à moi de trois lointains, celui de l'amour me multipliant. Riche de larmes Extrait de Eloge d'une soupçonnée
Posté par Balderine à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 juin 2008

PIRANDELLO

Jamais de la vie! Votre expression n'est qu'une matière brute, à laquelle donneront un corps et une figure, une voix et des gestes les acteurs qui (sachez-le) ont su exprimer des choses d'une autre qualité que celle-ci. La matière que vous nous apportez, vous, c'est si peu de chose que, si elle réussit à tenir la scène, tout le mérite, croyez-moi, en reviendra à mes acteurs.     Extrait de Six personnages en quête d'auteur
Posté par Balderine à 11:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 juin 2008

BEAUVOIR

Un mal honteux. J'avais secoué mon éducation puritaine juste assez pour pouvoir me réjouir de mon corps sans contrainte, pas assez pour consentir qu'il m'incommodât; affamé, mendiant, plaintif, il me répugnait. J'étais obligé d'admettre une vérité que depuis mon adolescence j'essayais de me masquer: ses appétits débordaient ma volonté. Dans les fièvres, les gestes, les actes qui me liaient à un homme choisi, je reconnaissais les mouvements de mon cœur et ma liberté; mais mes langueurs solitaires sollicitaient n'importe qui; la nuit,... [Lire la suite]
Posté par Balderine à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 juin 2008

GIDE

Nos désirs ont déjà traversé bien des mondes;Ils ne sont jamais rassasiés.Et la nature entière se tourmente,Entre soif de repos et soif de volupté    Ronde de tout mes désirs  extrait des Nourritures terrestres
Posté par Balderine à 11:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juin 2008

JACQUES REDA

C'est un lieu doux comme une petite bonne soeur rieuse, couleur de pomme de terre, qui mélange les grains de la groseille avec ceux de son chapelet, les roucoulades des ramiers et tintement de la cloche. L'heure y est toujours à peu près celle de l'angélus. On ne peut pas y entrer plus que dans une image ou que dans la mémoire d'autrui. Mais ce souvenir semble avoir survécu à sa mémoire, sans personne pour venir comme en face le réclamer.                      ... [Lire la suite]
Posté par Balderine à 11:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
26 juin 2008

VIRGILE

"O mes compagnons, leur dit-il, ce n'est pas d'aujourd'hui que nous connaissons le malheur: vous avez souffert de pires maux et la Divinité mettra encore un terme à ceux-ci. Vous avez la rage de Scylla et ses écueils mugissants; vous avez éprouvé ce que sont les rochers des Cyclopes. Rappelez votre courage; congédiez la tristesse et la crainte. Peut-être un jour aurez vous plaisir à vous souvenir même de ces épreuves. Un long chemin de hasards et de périls nous conduit vers le Latium ou les destins nous montrent de tranquilles... [Lire la suite]
Posté par Balderine à 11:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 juin 2008

NICOLAS BOUVIER

PRINTEMPS KURDE Il brassait à bon pas la neige fonduece fils du Dieu Uniqueen grommelant une chansonil est monté dans la voitureturban tout de traverslourde pétoire à la ceintureet s'est remis à chantonner Je me souviensLe fleuve était en crueLe ciel gorgé de pluie s'étirait comme une bêtesur d'interminables friches noiresL'outarde, la cigogneet tout ce que j'ai aimé ensuitey nichaient déjà en secret                      Extrait du  Le dehors et le... [Lire la suite]
Posté par Balderine à 11:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,