Le salon de Balder

24 avril 2013

Des auréoles sur le canapé

ice-netherlands_2134328i

ICE NETHERLANDS 

 

C'était la porte à droite, juste après l'après-midi, j'y atteignais le placard d'une ancienne fissure, que certains avaient juchés là, un soir de mai secoué de migraines féroces. Ils, c'étaient toujours ils, ensuite le socle se mettrait à fondre, deux trois mois à la fois, nivelant l'amertume d'une pluie passagère qui ne durait pas plus, que le temps d'un chewing-gum. Les yeux troués, une femme brouette s'élimait l'endurance sur un vélo rouillé, main dans la main avec un veil oracle, leur ombre convalescente fumant les kilomètres de leur vie dans le rétroviseur nuptial. En plein milieu de l'aube, il n'était pas rare d'entendre geindre l'ange exterminateur dans les gincements d'un berceau précurseur de désastre. J'aimais ce moment de frénésie, il ruisselait de tant d'incertitudes que sous les pieds ravinés par l'algèbre des étapes se dessinait l'autre carte du monde, les réseaux vacillants, les routes teintes d'iodes allogeant leur chenal dans les grimaces de la peau mordue à pleine dents. Les hommes rentraient tard de leur piste aux étoiles, chacun à sa manière y allait de sa pudeur. Avec ce sourire collé à l'absence, idiots de n'être pas assez ivres pour ne plus entendre leur propre glas. Les échoppes déversaient sur le trottoir leur trop plein d'humanité, couleurs tièdasses de la nuit, or, jaune, gris et marron cerise, presque une carte postale, un souvenir en forme d'anguille, un truc qui file entre les doigts. Un briquet surgit de la feuille, le canapé était déjà occupé par des visages, j'en retenais trois pour le déssert, mais la faim s'appropria l'enthousiasme, jamais ils ne devirent autre chose que de l'oubli. Plus tard dans la galerie des oiseaux brûlés, je devais pourtant en recroiser un, un visage bleu, dépeuplé de son abîme, mais lorsque ça c'était dirigé vers moi, je ne l'avais pas reçu, c'est bien plus tard dans l'urne de la nuit que son décor m'est revenu, mais tout était déjà trop mélangé aux choses d'avant le présent. Les prétextes s'agenouillaient au pied de l'autel roi de leur propres mensonges, l'humus entamait ici sa transition vers l'après des choses. Au petit matin, dévalant une colline de neige aux orbes bleus, j'écumais de la bouche une sorte de colle aux faux airs de silex, si bien que pour éviter de prendre feu, j'allumais d'un allant méconnu une ancienne lanterne de quelques coups de taloches. La scène ne manquait pas de vertu glaciale pour la carapace qui à ce moment coupait l'avenue, et ne tarda pas à rejoindre la fête des clovisses dans le retentissant, petit matin, à l'heure des ambres gris, où l'avenir se lit dans le vomi de baleine.

 

Balder

Posté par Balderine à 17:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire